"Berenice" de Jean Racine



5eme tragédie de racine, jouée pour la première fois en 1670, 8 jours avant la représentation de Corneille Tite et Bérénice. Corneille était malveillant à l‘égard de Racine: le jeune tragédien l'éclipse peu à peu et celui-ci finit même par gagner le tournoi de tragédie. Racine était critiqué après Andromaque, et on peut donc s‘étonner du choix d‘une tragédie dont le thème exclusif est l‘amour. Sujet emprunté à Suétone: il renvoya Bérénice malgré lui, malgré elle. 

Vaste entreprise de rhétorique pour faire accepter à Bérénice son renvoi. Simplicité extrême de l‘action soutenue par la violence des passions la beauté des sentiments l‘élégance de l‘expression. 

Empereur Vespasien: s‘est toujours opposé à l‘amour de Bérénice et Titus: il est mort (apothéose) Bérénice ne voit plus d‘obstacles à son amour, sauf qu‘elle ne sait pas que l‘empereur ne peut épouser une étrangère. 


Mouvement du texte: premier quatrain liminaire: réponse à Phénice

couplet lyrique, effusion et temps du souvenir.

Sortie de l‘effusion. 


Bérénice subjuguée par Titus par qui tout converge. Scène d‘apothéose, ou Vespasien est sensé être au centre: c‘est Titus qui l‘est pour Bérénice. Accumulation graduée d‘images propres, termes ordonnées ou le réel est transfiguré. Ordre dans la composition. Mise en scène dramatique avec tous les déictiques « ces ». 

verbes embrayeurs de la vision « tes yeux » « as-tu vu » «  qu’on voyait ». regards se confondent, se réduisent en 1 seul point : Titus. Avidité. Au centre du spectacle avec Bérénice.

Il fait nuit, mais celle-ci a l’éclat du jour : accompagné des voyelles, timbres en « i » en « a » et en « é ». Timbre de splendeur.

C’est la lumière qui donne grandeur et splendeur : flambeaux , éclats : Bérénice ressuscite la nuit de triomphe de Titus pour Phénice : elle veut lui montrer que son amour est possible. Gloire. Titus emplit de sa grandeur sa vision royale. Éclat, brillant. Deux interrogations : modalité interrogative et exclamative qui exprime la fonction émotive du langage. La 2eme complète et justifie la première. Éblouissement qui assujettit Bérénice et dont elle s’étonne qu’elle n’atteigne pas Phénice. 

Flambeaux, bûches, nuit enflammée. Gradation : la nuit n’est que flamme et éclat. 


Dans l’ombre de la nuit : armée + sénateurs en imperium. Faisceaux : pouvoir législateur et militaire. Éclat au-delà de la perception visuelle. 

Dernier nommé : le sénat : c’est l’obstacle à la toute-puissance de Titus. 

Sans l’éclat de l’empereur, tout vivrait d’une vie terne. Relatif « qui » résulte tous les substantifs de la période. 

3 accents du vers : tous, amant et éclat. Mettent en évidence que la pourpre impérial n’est pour Bérénice qu’une perfection de + à son amour. Mode romanesque de l’amour galant. 

s’exprime de manière explicite. Bérénice reprend l’anaphore des démonstratifs : la pourpre et l’or ne valent que par l’éclat de celui qui s’en est rendu digne. Tout s’ordonne vers l’empereur : il est le point de fuite. Figure qui émerge : Titus : lauriers, victoire. Lauriers personnifiés. 

Pompe de l’éloquence avec ordre dans le désordre d’une vision délirante.

Monopolisation de la parole, Phénice apostrophée 3 fois. Marques du dialogue. 1Ère personne ténue mais présente. Tutoiement. B essaie de convaincre sa confidente. Elle peint pour persuader.  Chaque trait de l’évocation est un argument. Rappel que P a exprimé ses craintes. Elle finit par laisser B rêver sans l’interrompre. On voit Rome émerger comme un pouvoir suprême, comme élément central du drame qui va se jouer. Rome sonne comme un corps unifié, instance toute puissante, rivale de B. Force chez Bérénice que Phénice repère et comprend. B refuse de voir la puissance de Rome, indépendante de la volonté de Titus.

Fin d’une période de peur pour Bérénice. Elle est maintenant confiante dans la prospérité de son amour. Plus de prudence, elle balaie toutes les objections et les craintes → quatrain. B : 

A-    un tableau





Image, le terrain, fut, yeux X2, regard, voyant, reconnu.Champ Lexical Pictural Champ lexical de la vue« Vision » picturale du couronnement. Importance du caractère visuel dans l’évocation du couronnement.Verra 302 à 305Énumération de la vision picturale.Vision picturale (détails d’un tableau)Sénat, peuple, aigle, faisceauchamp lexical du couronnementCouronnement futur  Scènes de genre → tableau très codifié  le souci du détail permet de représenter la scène

B-    lumière et couleur

Nuit / obscurité  Pourpre / orCouleurs vives            ≠ noir (contraste)Mis en valeur - visuel de la scène centrale (Titus)Splendeur, éclair, flambeau, bûcher enflamméChamp lexical éclat (lumière) Champ lexical du feu Propice aux jeux de lumière Elle va dans le détail coloré ce qui permet une mise en valeur du sujet du tableau en l’occurrence Titus qui est le centre d’intérêt.

C-    expression de la passion 

????Ponctuations expressives Question oratoireprend Phénice (et les lecteurs) comme témoins Exaltation de BéréniceVers 303 à 306Enumération gradationExpression du lyrismeTous ses yeuxHyperboleVers 3033/3/6 rythme croissantCela apporte un sentiment de majesté à l’empereur

II-               idéalisation Titus

A-    la  puissance du prince

Il peut touthyperboleInsiste sur la vision de la toute-puissance, de Titus.il n’a qu’àTournure restrictiveVers 302 : grandeur Vers  307 : gloire Vers 308 : victoire Vers 316 : son maîtrechamp lexical de la puissancereprésentation idéaliste : grandeur, courage

B-    Titus au centre des regards

Vers 302 à 309 : Tes yeux,…Adjectif possessif redondanceLe monde tourne les yeux vers TitusVers 316 : le mondeHyperboleLe monde regarde Titus

C- la fierté d’une amoureuse

Vers 306Adjectif possessifFierté, naïve qui relève la passion amoureuse de Bérénice.vers 298. Titus m’aime.Pronoms personnels (m’)Amour, évidence de l’avenir heureux du coupleVers 314 peut-on le voir sans penser…Evocation subjective Question oratoireAveu de subjectivité, le portrait d’une amoureuse inconditionnelle, peu objectifUn  souvenir charmantConnotation magiqueBérénice charmée, ensorcelée



©2020 par ElèvesSolidaires. Créé avec Wix.com