"Candide", Voltaire, le nègre de Surinam

Fiche de Charlotte, en Terminale S à Franklin


Candide, le nègre de Surinam


I] différents niveaux de narration – mots clés : alternance, formes narratives, différents types de discours, récit rétrospectif, faciliter la dénonciation

1) alternance de formes narratives

- 2 niveaux d’énonciation à l’intérieur du DD qui encadre ce passage

- forme narrative au passé simple : « ils rencontrèrent »

- passage au DD et dialogue

- série de questions et de réponses : tempo assez rapide.

- discours de l’esclave : changement de temps souligne le passage au discours

2) alternance de points de vue

- premier passage : narrateur non connu : présentation rapide de la rencontre et récit exposé.

- « Eh mon dieu » : dialogue entre Candide et l’esclave avec les marques d’oralité : « dit »

- paroles de l’esclave : un récit rétrospectif qui permet d’établir par quels cheminements elle s’est retrouvée dans cette situation.

 Si ton plaisant et léger, création d’un certain rythme : récit agréable à lire ; Différent point de vue = critique implicite.

II] informer en donnant à voir – mots clés : stimuler la vision, multiplier les approches, cohérence et détail, identification, objectivité, résignation, horreur, émotion, distorsion

1) Les différentes approches (IMP)

- Lecteur : le récit donne l’image de l’esclave rencontré :

Cohérence du portrait : apparence vestimentaire et couleur

Être mutilé

Description de sa position

Détails donnés de manière continuellement objective mais « le pauvre homme »

- traduction affective de cette vision :

Exclamation horrifiée de Candide : « Eh mon Dieu » , « état horrible » « qui t’a traité ainsi ? » (fonction émotive du langage )

- explication de la situation

= de manière brève et impersonnelle (strictement informatif)

 une visée objective ?

« c’est l’usage fait référence à une codification établie + présent d’habitude, alternance « on » « nous », qui récapitulent administrativement la situation personnelle de l’esclave, ce qui es repris par un simple constat : « je me suis trouvé dans les deux cas

- explication du statut d’esclave

- « Hélas »

- « ils n’ont pas fait la mienne »

-Comparaison hyperbolique avec les animaux et litote : cette classification engendre différentes réactions : de la résignation de l’esclave à l’horreur indignée de Candide

2) les informations à l’adresse du lecteur

totale dépendance des hommes vis-à-vis d’un maître

- le terme négociant situe l’appartenance sociale du maître et le cadre de l’esclavage : le commerce du sucre

- l’existence d’un usage qui règlemente la vie des esclaves (Code Noir)

- organisation du commerce + référence à la famille de l’esclave (« cote de Guinée »)

Ici, les tractation financières mettent en cause les parents mêmes de la victime.

Justification du discours avec les promesses (cf 2nde)

3) distorsions du discours blanc

- elles apparaissent à travers des contradictions énoncées par l’esclave.

Affirmation d’égalité entre blancs et noirs vs traitement inhumain : mise en relief par l’euphémisme « d’une manière plus horrible », opposition caractérisée par « or »

- Le conteur met en relief les responsabilités diverses, aussi bien des marchands que des religieux et des parents. Ils affirment une égalité qu’ils ne mettent pas en pratique

III] force, efficacité du conte philosophique et dénonciation – mots clés : stimuler la vue, imagination, scandaliser, cruauté, extraordinaire.

1) Donner à voir

Le récit intègre des éléments descriptifs concrets qui stimulent la vision du lecteur.

= réalisme des détails

Certaines scènes sont aussi à imaginer pour le lecteur.

Les réalités évoquées sont aussi simples et non pas dépaysantes

2) une simplicité monstrueuse et inhumaine

La sensibilité du lecteur est atteint par les effets de distorsion (revenons en à la présentation de l’esclave :)

Elle se fait en toute tranquillité comme le monde merveilleux conte les choses les plus extraordinaires naturellement

« Il manquait »

Le rejet des sujets réels à la fin de la phrase retarde l’expression de ce qui est le plus important, il joue sur le caractère inattendu et tente de scandaliser son lecteur.

La neutralité du ton dit une apparente acceptation et crée une distorsion avec l’horreur des faits énoncés.

+ Code noir vs sucre : effet de décalage = dénonciation du conteur.

7 vues

Posts récents

Voir tout

Fiche texte: Signe, Apollinaire

OE : La poésie du XIXe au XXe siècle Parcours : Modernité poétique ? Introduction : Publiée en 1913, au terme d’une longue maturation, Alcool rassemble des poèmes écrits depuis 1898. Ce recueil est l’

©2020 par ElèvesSolidaires. Créé avec Wix.com