"Chanson d'automne" Paul Verlaine



I- éléments d'introduction

mouvement littéraire ; le Symbolisme :

  • est né au XIX ème siècle, basé sur le symbole et l'analogie

  • place ses poètes sur un piédestal – ils affirment pouvoir faire le lien entre le monde visible et invisible.

  • prend place lors de la transition vers la III ème République en 1871 et suite à l'affaire Dreyfus en 1875 – a pour manifeste « un manifeste littéraire le Symbolisme » publié dans Le Figaro en 1886 par Jean Moréas.

Paul Verlaine est un auteur appartenant à ce mouvement :

  • il publie en 1866 un recueil Les Poèmes Saturniens

  • 25 poèmes répartis dans 4 sections qui renvoient à l'art poétique => aspects symbolistes et romantiques

→ « Chanson d'Automne » : évoque la nostalgie du temps passé par Verlaine, mais aussi la malédiction saturnienne (d’où le nom du recueil ; il se voit comme maudit) de manière novatrice.

II- éléments d'analyse

  • personnification de la nature : v1/14/15 → lyrisme

  • → triste → le poète aussi => l'état de la nature est le même que l'état d'esprit de Verlaine

  • métaphore des violons (v.2) + phénomènes d'écho « on » et « o » (v.1 à 5) + « pleure » (v.12)=> souffrance entraîne la tristesse du poète

  • comparaison (v.17/18) + « feuille morte » (v.18) => issue fatale/destin tragique annoncés

  • mise en page singulière = chute feuille morte => fin annoncée

  • beaucoup d'enjambements : (v10à12) => fluidité du texte/ impression de langueur

  • jeu sur les sonorités : Strophe 1 : assonance en « o » + allitérations « s », « on », « an »

  • => monotonie de la saison + mélancolie du temps passé

  • v.13 « je » + « qui m’emporte » => poète subit l'action + poète impliqué → lyrisme

  • poème progressif : S1 – sonorités « o » « an » « on » => son du violon/sombre/monotone

S2 – allitérations « k » « t » v.10/11 => douleur + violente

  • « s » « j » « ien » => nostalgie du temps passé + effet d'insistance

S3 – « v » => envisage un destin tragique + poète emporté par le vent

III- ouverture pour la conclusion

Serge Gainsbourg - « je suis venu te dire que je m'en vais » - octobre 1973

=> réécriture du poème + importance de la musique (+pleurs dans le fond musical)

IV- plan + problématique

I- Sentiments/ émotions de la malédiction saturnienne II- Une esthétique innovante

a) l’automne : évocation de la nature a) « de la musique avant toute chose »

b) souffrance du poète b) la valeur symbolique de l’automne

c) l’annonce d’une issue fatale c) effacement progressif du poète au sein de son œuvre

Problématique : En quoi Paul Verlaine exprime t-il ses sentiments et émotions à travers une esthétique innovante dans le but de revisiter les codes du romantisme ?

©2020 par ElèvesSolidaires. Créé avec Wix.com