Lycée : "Dates et Evènements Importants: 1789-1814"

Mis à jour : juin 11



Dates et Evenements Importants: 1789-1814


Légende :

Annotations, Anecdotes

Personnages Célèbres et Importants

Dates a retenir

Termes importants

Forces en présence


Introduction:

De la Fin de la Monarchie Absolue à la Chute de L'Empire, il ne s’écoule que vingt-six ans. Un quart de siècle de Révolutions, de coups d’états, de grand hommes et de grands évènements. Il nous est donné, grâce à ce cours, de redécouvrir en détail cette période des plus importantes de notre Histoire, fondatrice de notre Monde.






Début du cours :


Monarchie Absolue de Droit Divin :

  • 5 mai 1789 : États Généraux

- 20 juin 1789 : Serment du jeu de Paume

- 14 juillet 1789 : Prise de la Bastille

- 4 août 1789 : Abolition des privilèges

- 26 août 1789 : Adoption de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen

- 21 juin 1791 : Fuites de Varennes

- 17 juillet 1791 : Fusillade du Champ de Mars


Monarchie constitutionnelle ( 14 septembre 1791- 21 septembre 1792) :

  • 14 septembre 1791 : Louis XVI prête serment sur la Constitution, Début de la Monarchie Constitutionnelle.

- 10 août 1792 : Prise des Tuileries par les révolutionnaires parisiens, aidés par les fédérés marseillais, leur chant de marche, la Marseillaise retentit alors dans tout Paris, elle sera plus tard adoptée par l’ensemble des Révolutionnaires. Chute de la Monarchie et suspension de

Louis XVI.

  • 20 septembre 1792 : Bataille de Valmy, Victoire décisive des français qui stoppent l’avancée prussienne vers Paris. Cette victoire renforce considérablement le pouvoir républicain, qui souffrait d’une guerre à l’intérieur du pays, et d’une autre aux frontières.

Convention Nationale ( 21 septembre 1792 - 26 octobre 1795) :

  • 21 septembre 1792 : Au lendemain de la bataille de Valmy, la Convention Nationale abolit officiellement la Monarchie et proclame la 1ere République.

  • 21 janvier 1793 : Exécution de Louis XVI, Paris et la France entrent alors dans la période tristement célèbre qu’est la Terreur

(à ne pas confondre, la Terreur n’est pas un régime politique, simplement une période qui prend place pendant la Convention Nationale)

  • 9 thermidor an II/ 26-27 juillet 1794 : Chute de Robespierre qui signe la fin de la Terreur qu'il représentait, pendant cette courte période d’un an et demi, on aura jugé et exécuté quelques 25 à

50 000 “traîtres à la Nation”

  • 4 Brumaire an IV / 26 octobre 1796 : Séparation de la Convention Nationale, début du Directoire.


Directoire ( 4 Brumaire an IV / 26 octobre 1795 - 18 Brumaire an VIII / 9 Novembre 1799 ):

Le directoire est symbolisé par une instabilité politique et militaire.

Cette instabilité conduit la France à une nouvelle Guerre Civile, cette fois politique, seul le Coup d’état orchestré par Sieyès et exploité par Napoléon vient remettre de l’ordre.


Consulat ( 18 Brumaire an VIII / 9 Novembre 1799 - 18 mai 1804 ):

  • Le coup d’état du 9 Novembre 1799 met fin au directoire, et met en place un Consulat, sous forme de Triumvirat, composé par : Sieyès, Ducos et Bonaparte, et dominé par ce dernier en qualité de 1er Consul. A partir de cette date j’arrête de donner les dates en calendrier Républicain, tout simplement parce qu’elles n’auraient aucun sens pour vous puisque presque jamais référencées comme telles sur internet. Mais en vérité ce dernier prend fin en 1806.

  • 15 juillet 1804 : Concordat entre Napoléon et la Pape

  • 20 mai 1802 : Rétablissement de l’esclavage dans les colonies (qui avait été aboli le 4 février 1794)

  • 4 août 1802 : Napoléon devient consul à vie

  • 26 avril 1803 : Ultimatum anglais exigeant l’évacuation française d’Hollande et de Suisse

  • 22 mai 1803 : La France déclare la guerre à l’Angleterre

  • 20 octobre 1803 : Pour mieux financer la guerre qu’il mène, Napoléon vend la Louisiane aux Etats-Unis pour 15 millions de Dollars ; oui oui le prix d’un hôtel particulier dans les quartiers parisiens huppés….

  • 21 mars 1804 : Promulgation du Code Civil, dont la majorité des lois énoncées sont encore en vigueur aujourd’hui !

  • 18 mai 1804 : Constitution de l’An XII, qui instaure le 1er Empire français

1er Empire ( 18 mai 1804 - 6 avril 1814; 18 juin 1815)

Vous allez surement constater que je suis bien plus précis pendant l’Empire, tout simplement parce que la Révolution est un enchaînement d'événements rapides, il est donc moins important de les détailler.

  • 2 décembre 1804 : Napoléon Bonaparte se sacre Empereur, Il devient alors Napoléon 1er.

  • 21 octobre 1805 : défaite à Trafalgar, qui oblige l’Empereur à revoir ses plans d’invasion d’Angleterre, préférant user d’un blocus pour gagner une guerre d’usure, malgré ça, il ne parviendra jamais à poser le pied sur le sol anglais, à part sur St Hélène…..

  • 2 décembre 1805 : Bataille d’Austerlitz, qui reste la Plus grande victoire de Napoléon 1er, démonstration de sa stratégie militaire sans égale.

  • 6 avril 1806 : dissolution du St Empire Germanique

  • 14 octobre 1806 : victoires à Iéna et Auerstaedt contre la Prusse.

  • 14 juin 1807 : Victoire à Friedland, contre les Russes, assurant la domination européenne de Napoléon.

  • 8 Juillet 1807 : paix imposée à la Prusse et aux Russes.


  • Avril 1809 - 14 Octobre 1809 : Campagne d’Autriche :

Napoléon étant occupé par les Révoltes espagnoles, l’Autriche profite de ce moment de “faiblesse” pour prendre sa revanche, l’armée autrichienne est finalement écrasée à Wagram le 6 juillet 1809 après seulement 2 mois et demi de conflit… le 14 Octobre, Napoléon leur impose une paix à Vienne. Signant sa dernière Grande Victoire.

- Avril 1808 - juin 1813 : Campagne d’Espagne :

Première défaite napoléonienne qui montrera aux grandes puissances qu’il n’est qu’un homme, tout comme son armée, considérée comme invincible. Cette défaite marque le début de la Fin du Grand Empire.


Anecdote : Le 1er avril 1810, Napoléon 1er se marie avec Marie-Louise Habsbourg-Lorraine, fille aînée de l’Empereur Autrichien François 1er, Marie-Louise étant la petite nièce de Marie-Antoinette, Napoléon devenait alors petit-neveu par alliance de Louis XVI. Pour un défenseur de la Révolution ...


  • 8 avril - décembre 1812 : Campagne de Russie

le 8 avril 1812, Alexandre 1er, Tsar de Russie déclare la guerre à la France. En juin 1812, la grande armée envahit la Russie, forte de 450 000 hommes. Les français effectuent une percée rapide due à la retraite systématique des forces russes, qui appliquent la politique de la Terre Brûlée (retraite d’une armée qui s’enfonce dans ses terres en brûlant, saccageant, toute source de vivres sur son passage, tout en tendant des embuscades, ce qui pèse considérablement sur le moral et le physique de l’armée qui effectue une percée.Les forces qui avancent se retrouvent alors dans un territoire hostile, et de surplus sans endroits où s’abriter, et dépourvu de nourritures ou d’eau. Il est nécessaire d’avoir un territoire vaste pour réaliser une telle tactique, c’est pourquoi les russes y ont souvent recours notamment pendant la seconde guerre mondiale.) Napoléon et son armée prennent le contrôle de moscou le 7 septembre, mais cette dernière est en proie à un gigantesque Incendie. Ils occupent la capitale Russe pendant peu de temps, réalisant pillages et massacres pour faire réagir les diplomates russes et engager des négociations, ces derniers n'en font rien. L’empereur se rend alors compte qu’il ne pourront passer plus de temps dans ce territoire hostile, et il sonne la retraite. Malheureusement, la politique de la Terre Brûlée ne leur permet pas de se nourrir ou de s’abriter lors du chemin retour.

Napoléon et son armée tournant le dos à Moscou




Les troupes n’étant pas préparées à l’Hiver Russe, nombreux sont ceux qui en meurent, en effet, on compte quelques 350 000 fantassins. Finalement, lorsque l’empereur et ce qu’il reste de son armée arrivent le 28 novembre à la Bérézina (rivière russe qui marque une frontière avec les territoires Napoléoniens) seuls 45 000 sur les 85 000 soldats restants sont en état de combattre , talonnés par 70 000 russes. Malgré l’effort héroïque de Eblé et ses pontonniers (hommes spécialisés dans la construction de ponts), seuls 20 000 hommes franchissent les ponts érigés en urgence et rentrent chez eux, sur les 450 000 partis... La bataille de la Bérézina est en fait une victoire, en effet, réussir à sauver ne serait-ce qu’un seul régiment français paraissait être un rêve à l’aube de cette dernière, les troupes françaises étants encerclées, acculées par 70 000 russes, constamment renforcés par l’arrivée d’autres régiments. Les français ont réussi à repousser les russes incessamment, à 1 contre 4, pour permettre aux pontonniers d’ériger les ponts et d’exfiltrer l’empereur, de nombreux régiments se sont en fait sacrifier pour permettre à d’autres de passer, symbole de la grandeur perdue de cette armée.

Malgré le fait qu’elle soit une victoire militaire, la retraite désorganisée de l’armée napoléonienne restera un profond traumatisme chez les français, à tel point qu’une bérézina signifie aujourd’hui une déroute, une lourde défaite, dans les compétitions sportives par exemple. La campagne de Russie reste aujourd’hui encore la plus grande défaite de Napoléon, défaite qui le condamnera, lui et son Empire.


  • 1813 - Campagne d’Allemagne :

Les restes de La Grand e Armée rentrés en France, la Prusse et la Russie attaquent simultanément L’Empire, les 16-17-18 et 19 octobre 1813, Napoléon les affronte et perd à Leipzig. Suite à cette défaite, c’est l’Europe toute entière qui se soulève, et à la fin de l’année 1813, Napoléon 1er n’est plus qu’empereur de France.


- fin 1813-1814 Campagne de France :

Napoléon fait face dès la fin de l’année 1813 à une armée d’invasion de +1 millions d’hommes, tandis que lui même ne dispose que de 300 000 soldats tout au plus. Le 23 décembre, les Autrichiens pénètrent en France. Les forces coalisées avancent jusqu’à attendre les bords de Paris le 30 mars 1814, s’en suit une bataille perdue d’avance, Napoléon étant parti rallier des troupes à l’Est il n’est pas présent, ni lui ni le gros de ses troupes lorsque les alliés débute l’attaque, au nombre de 1 contre 10 en leur faveur. Après trois jours de combat, Paris tombe aux mains des alliés, Napoléon est forcé de capituler le 6 avril 1814. Il est alors exilé de force pendant 300 jours sur l'île d’Elbe. Mais les alliés ne respectent pas leurs engagements, notamment financiers envers lui, envisageant notamment de l'exiler sur St Hélène, où il coûterait moins cher, apprenant cela, ce dernier décide d’agir. Il effectue un retour en France, le 1er mars 1815, où, en 100 jours, il reforme son armée, effectue un coup d’état, et force les alliés à reformer une 7e coalition, la dernière. La bataille de Waterloo, du 18 juin 1815 scelle définitivement le sort de l’Empereur, il est contraint d'abdiquer, cette fois en faveur de son fils le 22 juin 1815, ce dernier, Napoléon II, régnera 15 jours, jusqu’au 7 juillet 1815. Exilé à l'Île d’Elbe, Napoléon Bonaparte dit Napoléon 1er trouvera la mort le 5 mai 1821, dans des circonstances douteuses, bien qu’il fût malade depuis longtemps.

23 vues

Posts récents

Voir tout

©2020 par ElèvesSolidaires. Créé avec Wix.com