“La répétition ou l’Amour puni”, Jean Anouilh


“La répétition ou l’Amour puni”, Jean Anouilh, 1951


Introduction générale :

Jean Anouilh est un dramaturge français né en 1910 et décédé en 1987, il est particulièrement connu pour avoir renouvelé le mythe d’Antigone, ainsi que pour avoir écrit de nombreuses fables. Il a notamment publié en 1951 son œuvre théâtrale appelée “La Répétition ou l’Amour puni”. Cette pièce est séparée en cinq actes qui eux, ne sont pas divisés en scènes comme les pièces de théâtre traditionnelles. Dans cette pièce de théâtre, Jean Anouilh anime des personnages qui vont, eux aussi, animer une autre pièce à l’intérieur de “La répétition ou l’Amour puni”. En effet, ils jouent une célèbre pièce de Marivaux “La Double Inconstance”. Ici, nous allons étudier un extrait de l’acte II.

Comment, Jean Anouilh, à travers une pièce de théâtre dont une partie montre les personnages en répétition, donne son opinion du théâtre et explique la façon dont il perçoit les comédiens ?

I- une mise en abyme

Intro du premier axe : cet extrait de la pièce “la répétition ou l’Amour puni” est composé de deux parties, la première de 10 lignes et la secondes de 45 lignes. L’intersection, la coupure entre les deux est marquée par l’entrée de trois nouveaux personnages marqués par la didascalie suivante : “les autres entrent”.

A) la pièce enchâssée

De la ligne 1 à 10 de l’extrait : les deux personnages (Lucile et Le Comte) s’entrainent à jouer leur pièce de Marivaux lorsque tout à coup Le Compte interrompt Lucile. Il s’adresse à elle et plus à son personnage (à celui qu’elle incarne) lire ligne 3 à 8 le public ressent une confusion, il a du mal à faire la différence entre la pièce théâtrale et la réalité. (à l’écrit on remarque une différence de ponctuation ; guillemets ; mais à l’oral en représentation il peut être compliqué de distinguer théâtre et réalité)

B) la pièce cadre

De la ligne 10 jusqu’à la fin de l'extrait cad la ligne 55 : la plus grande partie de l’extrait, on peut voir que le personnage qui s’exprime e plus est Le Comte qui a 4 répliques dont 1 tirade. C’est donc lui le personnage le plus important. Trois nouveaux personnages apparaissent en plus de ceux déjà présents (Lucile et Le Comte) : il s’agit de La Comtesse, d'Hortensia et de M. Damiens. Les personnages interagissent ensemble à propos du théâtre, des comédiens. Le Comte est le porte-parole du dramaturge Jean Anouilh, celui-ci exprime ses idées, son avis par rapport au théâtre à travers le personnage du Comte : lire lignes 35 à 38. La fonction d’Hortensia et de M. Damiens dans cet extrait est d’illustrer les propos dits par Le Comte donc implicitement par Jean Anouilh : lire ligne 32 à 34 : ici la réplique d’Hortensia sert à introduire celle du Comte.

C) ???

II- La personnalité/représentation du comédien

Intro du second axe : Dans cet extrait de l’acte II de “La répétition ou l’Amour puni”, les différents aspects du comédien sont montrés, les bons comme les mauvais.

A) Le bon comédien

Dans cet extrait, Jean Anouilh montre les aspects positifs du comédien dans leur façon d’agir... Il dit par exemple à la ligne 15 (lire)qu’il est nécessaire de répéter sa pièce, il faut travailler pour être comédien ou acteur ! A la ligne 20, il dit que le comédien doit faire passer des émotions au public pour les leur faire ressentir. L’auteur transmet aussi que le comédien ne doit pas improviser, il doit respecter le texte appris, à la lettre.

B) Les différents défauts du comédien

Ensuite, comme l’exprime la ligne 35, l’auteur veux dire que les comédiens sont narcissiques et centrés sur eux- mêmes. Il utilise à la ligne 36 une comparaison entre les comédiens et les charmeurs de serpents. (lire ligne 36). Il veut exprimer grâce à cette comparaison l’habilité des comédiens à attirer et à capter l’attention du public comme le ferait un charmeur de serpents. Les acteurs se voient comme étant les meilleurs, capables d’attirer l’attention de n’importe qui. L’auteur dit ici que beaucoup d’acteurs surjouent et que comme à la ligne 32, lorsqu’ils sont critiqués, ils ont une attitude excessive et exagérée.

C) ???

Conclusion générale :

Dans cet extrait de l’acte II de “La Représentation ou l’Amour puni”, Jean Anouilh, à travers une représentation théâtrale de la part des personnages montre les aspects positifs et négatifs d’un bon comédien. Il divise cette partie de l’acte II, en deux parties inégales au niveau des lignes pour montrer premièrement l’ambiguïté ressentie dans la tête du public ou des lecteurs de la pièce (réalité ou théâtre) mais aussi sa vision personnelle du théâtre.

©2020 par ElèvesSolidaires. Créé avec Wix.com