« Le Singe et le Léopard »de Jean de la Fontaine Scène 1 Texte 3 IX, III. (Fiche Oral)




PREMIÈRE PARTIE : lecture linéaire


- BRÈVE PRÉSENTATION : Présentation générale des Fables  (1668 : publication des livres 1 à 6; 1678: publication des livres 7 à 11; 1694: publication du livre 12 (plus pessimiste))

 La fable III du livre IX est composée d’octosyllabes et d’alexandrins.


-LECTURE


- IDENTIFICATION DU TEXTE: La fable animalière évoque une scène de foire entre deux 

bateleurs autour du thème de la diversité.


- PROJET DE LECTURE : En quoi la réflexion entre l’être et le paraître mise en place dans la fable permet-elle au fabuliste de proposer un art poétique?


- EXPLICATION LINÉAIRE : Montrer comment le sens de la fable se dégage au fur et à mesure de l’analyse linéaire (par un brève conclusion partielle à la fin de chaque mouvement.


- CONCLUSION:  fable complexe qui met en oeuvre la « diversité » dont elle parle, tant dans la forme (variété des rimes et des vers) que dans le fond ( scène amusante et art poétique) => Donc, la fable constitue un art poétique. Placere et Docere (« utile dulci » Horace) 

__________________________________________________________________________

SECONDE PARTIE : entretien

Source: Esope « Le Renard et la Panthère »

Une Panthère aux flancs mouchetés, à la poitrine brillante, parcourait les campagnes au milieu des autres bêtes. Les lions si redoutables, mais dont le poil n’est pas marqueté, lui parurent tout d’abord une espèce misérable ; et, jetant sur tous les autres animaux un regard de dédain, elle prétendait être seule le type de la noblesse. Tandis qu’elle se complaît dans la rare beauté de sa robe, un Renard matois l’apostrophe et lui prouve la futilité de cette parure. « Va, lui dit-il, vanter ces brillantes bigarrures de ta jeunesse ; pour moi, la sagesse est un lot plus précieux». Admirons ceux qui se distinguent par les qualités de l’esprit, plutôt que ceux qui n’ont que quelques avantages corporels.

L’explication linéaire doit mettre en valeur la structure de la fable:

- Commenter le titre => comment interpréter la conjonction de coordination? (unité ou opposition?) (suscite la curiosité du lecteur)

- Du vers 1 au vers 3:  Situation initiale (narration) => D’emblée, on note le parallélisme (deux bateleurs) et l’opposition (place des noms) mises en place entre les deux animaux.

- Du vers 4 au vers 11: discours du léopard => sa conception de la « diversité » relève du paraître; attitude égocentrique du Léopard. Effet produit => Il suscite rapidement l’ennui. (La forme seule ne suffit pas. LF propose une réflexion sur l’homme, la vie; en outre, // avec la diversité formelle de la fable : octosyllabes et alexandrins; variété des rimes => Le lecteur peut donc se demander si un des sens de la fable ne serait pas de proposer un art poétique)

-Du vers 12 au vers 25: discours du Singe => sa conception de la « diversité » relève de l’être; elle se manifeste de manières variées  (actions (verbes); arguments; mouvements du Singe pendant son discours); attitude du Singe tournée vers le public. Effet produit => Il captive le public. (Discours plus long que celui du Léopard)

(// avec la diversité des thèmes et des cibles dans les fables de Jean de La Fontaine (le fond))

=> Ainsi, la structure de la fable est fondée sur un parallélisme (un thème commun: la diversité) et une opposition des deux discours (diversité extérieure et diversité intérieure).

Du vers 26 à 31: La fable suit une démarche inductive et se termine par le discours du fabuliste qui se place du côté du Singe => critique des courtisans et art poétique qui n’exclut pas la « diversité » de la forme dans la mesure où elle est utile au fond, ce qu’illustre la fable étudiée). Commenter les deux derniers vers (« pointe ») : passage de l’alexandrin (vers noble) à l’octosyllabe qui traduit la vanité des courtisans.

Etudier les rimes:

V 2 et 4: « foire »/ « gloire » => Vanité du Léopard qui n’est qu’un héros de foire.

V 5 et 6: « voir »/ « avoir » => sa seule qualité est visuelle. « Avoir » s’oppose à « être ».

V 7, 8, 9 : « bigarrée » rime pauvre avec « marquetée »/ « mouchetée » (/ « vergetée » rime interne) => rythme ternaire suscite l’ennui (du fait de la répétition). (Rime 8 et 9 riche).

V 10, 11: « vit »/ « sortit » => effet produit (marqué par la brièveté du plaisir chez le spectateur).

V 12 et 13: « grâce »/ « passe-passe »=> qualités du Singe (courtoisie et actions variées)

V 20 et 21: « parler »/« baller » => qualités du Singe (maîtrise du langage et savoir-faire varié)

V 26 et 27: « habit »/ « esprit »=> opposition entre le paraître (vide intérieur) et l’être (qui se manifeste extérieurement d’une manière surprenante pour le public)


Lexique:

- « Vanité »: «Vanitas vanitatum et omnia vanités » L’Ecclésiaste. (Les Vanités en peinture)

- « honnête homme »: idéal du XVIIème siècle qui reprend idéal humain de l’humanisme du XVIe siècle (Montaigne) et annonce celui des Lumières. C’est un homme  sociable; il sait danser,  maîtrise l’art de la conversation; il est cultivé (littérature, arts, sciences…), raffiné, tolérant, sage; il se comporte avec aisance et naturel en société; il est courtois dans le but de plaire aux autres (idéal de vie en société marqué par l’harmonie et l’agrément).  Il n’est ni vaniteux ni pédant, ni grossier, ni dominé par l’amour-propre).


- Dictionnaire FURETIÈRE (XVIIie siècle):

- Bigarrure : « mauvais assortiment de couleurs ou d’ornements sur un habit, sur des meubles, etc. »

-  Bigarrer : « mettre sur un habit diverses couleurs mal assorties et qui choquent la vue. Les masques, les bouffons portent des habits bigarrés. »

- Diversité: « - Différence, opposition, contrariété. La diversité des fleurs d’un parterre réjouit les coeurs. La diversité des sentiments aliéné les esprits.

                  «  - Variété, multitude, changement. La diversité des ornements et des pensées fait la principale beauté du discours. Il faut tâcher de rencontrer dans le discours cette aimable diversité dont les personnes de bon goût sont enchantées. »

- Moucheté : «  Se dit figurément des ornements affectés. »


Grammaire:

- Etude de la négation: vers 24, 26,31.

- Etude de la syntaxe: vers 6, Vers 24.



©2020 par ElèvesSolidaires. Créé avec Wix.com