"Les colchiques" Appolinaire


I- éléments d'introduction

Guillaume Apollinaire :

  • est né à Rome en 1880 et est arrivé à Paris en 1902, naturalisé en 1916

  • est décédé en 1918 de la grippe espagnole, « mort pour la France »

  • est l'inventeur du mot « surréalisme » et s'en appuie pour ouvrir une nouvelle voie poétique

En 1913 : il publie un recueil appelé Alcools :

  • il mêle tradition et modernité

  • il montre le poète déchiré par ses ruptures amoureuses( avec Annie Playden, Marie Laurencin...)

  • il montre ses ruptures dans plusieurs poèmes tel que « Les Colchiques »

Ce poème :

  • a probablement été écrit en 1901 mais est paru en 1913

  • évoque l'amour d'Apollinaire pour Annie Playden (la gouvernante de la fille dont le poète est le précepteur)

  • montre un un tableau d'automne mélancolique et saturnien peint par Apollinaire dans lequel on peut comprendre sa souffrance amoureuse

II-éléments d'analyse

Structure :

  • tradition : sonnet déstructuré (longueur strophes variables) + rimes suivies + forme libre

  • + alexandrins

  • modernité : vers déstructurés à 2 reprises (v.2/3 et 15/16) + absence de ponctuation

  • v.15 : « abandonnent » => insister sur ce mot

Mouvements :

  • effet de zoom dans les 3 strophes (nombre des vers par strophes diminue)

  • S1 : cadre champêtre + lien la femme >< le colchique/fleur ambiguë (belle mais dangereuse)

  • + allitérations et assonances + adverbe « lentement » => rythme lent => influence Verlaine

  • S2 : présence d'enfants (bruit = vie) + allitération « k » + comparaison + évocation du colchique v.10/11 => référence botanique + ambiguïté « battre » (2sens : battre et bouger)

  • S3 : rejet v.14/15 + enjambement v.15/16 => fluidité du poème et accélération du rythme

Registre lyrique :

  • 1ère personne => implication du poète

  • emploi de la 2nd personne => adresse à la femme aimée

  • isotopie (= redondance) de la nature

Thèmes :

  • souffrance et mélancolie

  • mythe femme-fleur : pas une rose mais un colchique => modernité

  • enfants + vaches (élément du quotidien = réalité prosaïque) => modernité

autres éléments :

  • lexique de l'amour + toxicité

  • colchique incarne femme aimée et son « emprise » sur poète → yeux :forme/couleur du colchique

  • v.1/2 : le cadre est posé mais perturbé par le bruit des enfants

  • colchique nommé seulement au milieu du poème => effet d'attente

  • mouvement circulaire du poème important : enfermement => lyrisme : pris au piège par le regard féminin (v.5/7)

  • présence d' enfants => naïveté => caractère manipulateur du colchique (dangerosité cachée)

  • destinés vaches et gardiens différentes : 1 s'enfuient et 1 reste (marqué par « tandis que »)

III- ouverture dans la conclusion

volonté de symbolisme → monde intérieur du poète

éléments réels du quotidien : vaches => deviennent symbolique de + en +

rêve et manque d'amour + poison => colchique + à travers regard de la femme

versification annonce la dislocation de vers => inspiration surréaliste

aspects modernes et traditionnels

« La chanson du mal aimé » → autre poème de Alcools dans lequel Apollinaire témoigne de sa souffrance amoureuse

IV- plan et problématique

I- Le colchique II- un tableau mélancolique III- vers un renouvellement poétique

a) ambiguïté du colchique a) un paysage automnal a) un sonnet déstructuré

b) une fleur symbolique b) un poète mélancolique b) + de musicalité + nouveaux thèmes

c) fusion entre femme et fleur c) c) mythe de la femme-fleur renouvelé

Problématique : En quoi, Guillaume Apollinaire, à travers une esthétique novatrice, évoque le colchique, son ambiguïté ainsi que son rapport avec la femme ?

©2020 par ElèvesSolidaires. Créé avec Wix.com