Méthodologie Oral de Français, 2e partie de l'épreuve



METHODOLOGIE : 2EME PARTIE DE L’EPREUVE ORALE Présentation œuvre choisie + entretien (8 minutes, 8 points)


« Cette partie de l’épreuve […] évalue l’expression orale, en réclamant du candidat une implication personnelle dans sa manière de rendre compte et de faire partager une réflexion sur ses expériences de lecture. Elle se déroule en deux temps successifs, le premier n’étant qu’point de départ pour les interactions qui le suivent et qui constituent l’essentiel de l’épreuve » (texte officiel).

- Par conséquent, les 2 parties sont intimement liées, ce qui conditionne le travail de préparation :

La présentation de l’œuvre va orienter l’entretien, donc il faut mettre en valeur ce que vous maîtrisez le mieux et que vous êtes aptes à développer, vous abstenir d’insérer des notions mal connues. Car l’examinateur vous conduira ensuite à préciser, nuancer, développer les points que vous aurez abordés.

Corrélativement, commencez d’emblée à préparer l’entretien en effectuant un recensement des questions susceptibles de vous être posées et que vous approfondirez dans un second temps.

Ainsi, il paraît pertinent de partir d’une réflexion sur les questions de l’entretien pour mettre en œuvre votre présentation et éviter «  la synthèse molle » c’est-à-dire une synthèse superficielle, sorte d’énumération d’un trop grand nombre de points, dénuée de hiérarchisation, et une synthèse par conséquent impersonnelle, justement l’opposé de ce qu’on attend de vous.


-Durée respective présentation /entretien :

L’enjeu de cette 2ème partie de l’épreuve est surtout l’entretien, la durée de la présentation, qui n’est pas explicitement indiquée dans les textes officiels, doit se situer autour de 2 minutes, maximum 3. C’est un impératif, si vous excédez l’examinateur vous coupera ou alors vous perdrez le bénéfice des points dédiés à l’entretien. La difficulté est donc d’être concis sans être superficiel. Cela nécessite une parfaite maîtrise du sujet, de la fluidité dans la présentation et, bien sûr, que le travail soit préparé.

-Contenu de la présentation de l’œuvre choisie :

2 temps : 1. présentation œuvre

2. justification du choix

.La présentation : elle doit répondre à un double impératif : - situer l’œuvre : auteur, genre littéraire, cadre socio-historique, cadre littéraire, culturel et artistique.

-mettre en valeur la spécificité de l’œuvre en impliquant forcément des questions d’ordre littéraire liée au genre littéraire et à la manière dont le/les thème(s) est/sont traité(s).

.La justification : c’est l’étape qui rend compte de votre réception de l’œuvre, d’une certaine façon, elle vous conduit à expliciter pourquoi vous, lecteur d’aujourd’hui, vous vous sentez touché, concerné, intéressé, par une œuvre souvent éloignée de vous dans le temps. Il peut aussi être intéressant d’évoquer la postérité des œuvres ou leur lien avec d’autres formes artistiques voire leur transposition dans d’autres formes artistiques et culturelles (par exemple, l’opéra pour Le Mariage ou Manon Lescaut, le cinéma pour La Princesse de Clèves).

.Critères d’évaluation (extraits des textes officiels) :

Attendus : présentation synthétique de l’œuvre retenue, expression pertinente, justifiée et convaincante d’un choix personnel ;

Eléments évalués : capacité à défendre une lecture personnelle, capacité à justifier ses choix, qualité de l’expression et du niveau de langue.


.Mise en œuvre :

Ce sont les principes habituels qui doivent vous guider :

- clarté de l’exposé ;

-mise en ordre des éléments et hiérarchisation ;

-sélection des éléments en assumant une orientation ;

-logique et fluidité des enchaînements.


.Illustration de la justification :

Vous choisissez, par exemple Le Mariage, parce que vous avez été sensible à :

- la présence de personnages secondaires qui enrichissent d’un arrière-plan suggestif l’œuvre ;

-parce que l’œuvre entrelace différents thèmes, par exemple celui du statut de la femme (voir tirade de Marceline au cours du procès) ;

-parce que la problématique maître/valet illustrée par les relations Almaviva/Figaro est nuancée de multiples manières, notamment par les relations entre la comtesse et Suzanne ;

-ou encore parce que cette même problématique est approfondie à travers une satire de la justice ;

-c’est l’esthétique novatrice de la pièce qui a retenu votre attention.

Entre autres, ce n’est qu’une esquisse de propositions…



-Quelques remarques sur l’entretien :

Il faut, et d’une part, vous tenir prêt à préciser, nuancer développer les points mis en avant dans la présentation, d’autre part, manifester votre aptitude à dialoguer, c’est-à-dire à entendre vraiment les questions et y répondre sans éluder ou dévier, être attentif aux suggestions voire aux réticences de l’examinateur, parfois anticiper des objections en présentant un point de vue argumenté de façon rigoureuse, faire preuve de souplesse en modulant éventuellement votre point de vue sans pour autant manifester une absence de conviction, bref un exercice qui nécessite un peu de finesse et de subtilité. Cet exercice ne doit pas cependant vous inquiéter : il est réussi par les élèves qui connaissent bien les œuvres, se les sont appropriées, et font preuve d’honnêteté et de curiosité intellectuelles.

Il s’agit, en d’autres termes, d’approfondir votre étude et votre lecture de l’œuvre. Ce travail doit être abordé en combinant argumentation et analyse, précision et rigueur. Par exemple, vous illustrez un point, justifiez une affirmation en vous référant à des passages précis de l’œuvre ou/et à des analyses transversales concernant notamment les registres, les personnages, la structure, le style, les thèmes, l’intrigue…




Remarques :

- Je vous rappelle que vous choisissez soit l’une des œuvres étudiées soit une œuvre complémentaire.

-L’œuvre choisie par chacun sera indiquée sur le descriptif nominal, en principe arrêté mi-mai. Il faut donc songer à vous décider.

-Ne soyez pas timorés et ne restreignez pas votre choix aux œuvres étudiées, des considérations moins rebattues sur les œuvres complémentaires peuvent aussi être appréciées.

-Pour la présentation, j’ai certes insisté sur la partie justification du choix, mais il ne s’agit en aucun cas de négliger certains attendus : vous ne devez pas passer outre les traits majeurs des œuvres et vous cantonner à ce qui aurait particulièrement retenu votre attention, cela n’intervient que dans un 2ème temps, et vous ne pouvez fonder votre justification sur une dimension très secondaire voire anecdotique de l’œuvre.


©2020 par ElèvesSolidaires. Créé avec Wix.com